cérébral


cérébral

cérébral, ale, aux [ serebral, o ] adj.
• av. 1615; lat. cerebrum
1Anat. Qui a rapport au cerveau. Hémisphères cérébraux. Lobes cérébraux. Localisations cérébrales. Congestion, hémorragie cérébrale.
2Relatif à l'esprit, aux idées, à l'intellect. intellectuel. Travail, surmenage cérébral. « L'excès du travail cérébral qui, trop poussé, isole l'homme au milieu des réalités » (Bourget).
3Qui vit surtout par la pensée, par l'esprit. Subst. C'est un cérébral pur.

cérébral, cérébrale, cérébraux adjectif (latin cerebrum, cerveau) Qui concerne le cerveau. Qui concerne l'esprit, la pensée : Activité cérébrale.cérébral, cérébrale, cérébraux (expressions) adjectif (latin cerebrum, cerveau) Abcès cérébral, collection suppurée dans le parenchyme cérébral. Accident vasculaire cérébral, accident neurologique localisé de durée supérieure à 24 heures, causé par une lésion vasculaire cérébrale. Artère, veine cérébrale, artère ou veine qui assure la vascularisation des hémisphères cérébraux. Infarctus cérébral, nécrose d'une partie plus ou moins importante de l'encéphale, liée à l'obstruction d'une des artères qui l'irriguent. ● cérébral, cérébrale, cérébraux (synonymes) adjectif (latin cerebrum, cerveau) Qui concerne l'esprit, la pensée
Synonymes :
Contraires :
cérébral, cérébrale, cérébraux adjectif et nom Personne dont l'activité est essentiellement celle de la pensée. ● cérébral, cérébrale, cérébraux (synonymes) adjectif et nom Personne dont l'activité est essentiellement celle de la pensée.
Synonymes :
Contraires :

cérébral, ale, aux
adj. (et n.)
d1./d ANAT Qui concerne le cerveau, l'encéphale. Une hémorragie cérébrale.
d2./d Qui a trait à l'esprit. Le travail cérébral.
d3./d Se dit d'une personne chez qui l'intellect prime la sensibilité.
|| Subst. Un(e) cérébral(e).

⇒CÉRÉBRAL, ALE, AUX, adj.
I.— Relatif au cerveau.
A.— Qui appartient ou qui est propre au cerveau. Cellules cérébrales :
1. Compare (...) la bizarrerie et la complication de la structure cérébrale avec l'idée simple de pensée, d'âme, d'esprit.
VALÉRY, Suite, 1934, p. 23.
2. ... le système ganglionnaire est le siège de l'âme endormie; le système cérébral est le lieu de l'esprit éveillé.
BÉGUIN, L'Âme romantique et le rêve, 1939, p. 116.
SYNT. Appareil, organe, viscère cérébral; centre, cortex, hémisphère, lobe, sinus, tissu, ventricule cérébral; l'artère cérébrale (ou, p. ell., la cérébrale); aire, circonvolution, écorce, pulpe, substance cérébrale; boîte cérébrale; métabolisme, congestion, fonction, lésion cérébrale; chirurgie, pathologie cérébrale. Ramollissement cérébral. Nécrose du tissu cérébral insuffisamment irrigué. Synon. encéphalo-malacie. P. métaph. La folie, l'amour, la dévotion, voilà les trois formes du ramollissement cérébral (E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1862, p. 1059). Tronc cérébral. Partie de l'encéphale constituée par les pédoncules cérébraux, la protubérance annulaire et le bulbe rachidien. Synon. isthme de l'encéphale.
P. méton. Qui concerne le rôle du cerveau. Théorie cérébrale. Théorie selon laquelle les fonctions supérieures mentales et morales ont leur siège dans le cerveau (cf. COMTE, Catéchisme positiviste, 1852, p. 18).
B.— MÉD., PATHOL.
1. Qui a pour origine une lésion du cerveau. Syndromes cérébraux.
P. méton. Infirme moteur cérébral. Malade dont l'incapacité motrice a pour origine une lésion cérébrale.
2. Qui a pour conséquence des troubles d'ordre neuropsychique. Oreillon cérébral (vx), pneumonie cérébrale (vx), rhumatisme cérébral, syphilis cérébrale (cf. tabès).
3. À base de substance cérébrale. Antigène cérébral de singe (Ce que la France a apporté à la méd. dep. le début du XXe s., 1946, p. 28).
4. Arg. Fièvre cérébrale. Accusation d'un crime justiciable de la peine capitale (cf. F. VIDOCQ, Les Voleurs, 1836, p. 161).
C.— Spéc., PHONÉT. Phonème cérébral (subst. les cérébrales). ,,Phonème (...) dont l'articulation comporte l'application du bord antérieur de la langue contre le sommet (...) du palais dur, et qui se classe ainsi entre les palatales et les vélaires`` (MAR. Lex. 1933, p. 42). Consonne cérébrale. Synon. cacuminal.
II.— P. métaph. ou au fig.
A.— Qui concerne l'esprit, l'intelligence, la pensée, la raison, etc. L'ivresse cérébrale de quelques artistes (BAUDELAIRE, Paradis artificiels, Le Poème du haschisch, 1860, p. 377). L'homme libéré du travail servile, cérébral ou manuel (RUYER, La Cybernétique, 1954, p. 18) :
3. L'espèce d'ataxie cérébrale du poète et la débandade perpétuelle, infinie, de cette imagination de fulminate était trop connue de lui pour qu'il s'en déconcertât.
BLOY, La Femme pauvre, 1897, p. 162.
4. Plus jeune, je n'aurais pas encore assez de cette vie purement cérébrale et de cette amitié purement platonique, intelligente et froide : quand je vous ai connu, je n'aimais pas l'amour, je n'en avais pas besoin, ...
MONTHERLANT, Les Jeunes filles, 1937, p. 1000.
SYNT. Assoupissement, dérangement, effort, exercice, jeu, raffinement cérébral; activité, capacité, débilité, évocation, faculté, image, spéculation, supériorité cérébrale.
En partic.
♦ [P. oppos. à l'affectivité] Une sympathie froide, purement cérébrale (L. DAUDET, L'Astre noir, 1893, p. 230). C'était la verroterie et le clinquant de Weber, sa sécheresse de cœur, son émotion cérébrale (R. ROLLAND, Jean-Christophe, La Révolte, 1907, p. 390).
♦ [P. oppos. aux sens] Les grandes passions, cérébrales ou sensuelles (BENOIT, L'Atlantide, 1919, p. 297) :
5. Sa passion purement cérébrale éclatait, aucune sensualité sournoise ne s'éveillait encore dans ses grands yeux clairs d'enfant.
ZOLA, La Joie de vivre, 1884, p. 855.
6. Amour cérébral? Toujours est-il qu'il cultiva surtout des tendresses ardentes qui semblèrent platoniques, ...
BLANCHE, Mes modèles, 1928, p. 160.
B.— Qui accorde une place prépondérante aux activités de l'esprit; qui vit par la pensée, par l'imagination. Un milieu purement cérébral, où les seules formes estimées de la vie étaient les intellectuelles (P. BOURGET, Le Disciple, 1889, p. 108). Trop cérébral pour prêter attention à ses mains, il oubliait tout ce qu'elles tenaient (HAMP, Vin de Champagne, 1909, p. 199).
Emploi subst. C'est une femme qui ne vit que de coups de tête. Littéralement. Une cérébrale (GRACQ, Un Beau ténébreux, 1945, p. 27) :
7. Ce sont des circonstances toujours pénibles; mais Mme Verdurin est une femme forte, c'est une cérébrale encore plus qu'une émotive.
PROUST, Sodome et Gomorrhe, 1922, p. 896.
Rem. On rencontre ds la docum. cervical. Synon. de cérébral, créé par attraction paronymique de cerveau. Une foule d'hommes, tous distingués par l'ampleur de la boîte cervicale et par la lourdeur, par les circonvolutions de leur cervelle (BALZAC, Théorie de la démarche, 1833, p. 614). C'est, dit-on, de la faiblesse cervicale, de la sénilité (HOGIER-GRISON, Pigeons et vautours, 1886, p. 134).
Prononc. et Orth. :[], plur. [-o]. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. [1560 Paré d'apr. DAUZAT 1972, sans réf.]; 1. av. 1615 « qui a rapport au cerveau » (PASQUIER, Lettres, t. II, p. 789 ds LA CURNE); 1829 méd. (JANIN, L'Âne mort et la femme guillotinée, p. 125 : Fièvres cérébrales); 2. fig. 1825 « de l'esprit » (BRILLAT-SAVARIN, Physiol. du goût, p. 210 : je me trouvais dans un état d'excitation cérébrale tout à fait extraordinaire); spéc. 1853 « dont toute l'activité semble limitée à l'intellect » (FLAUBERT, Correspondance, p. 362 : Un tempérament cérébral titanique); 3. 1838 phon. lettres cérébrales « dont le son, moitié nasal, moitié palatal, semble venir du cerveau » (Ac. Compl. 1842). Dér. du rad. du lat. class. cerebrum « cerveau »; suff. -al. Fréq. abs. littér. :760. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 1 101, b) 873; XXe s. : a) 1 385, b) 991.
DÉR. 1. Cérébralement, adv. Au plan cérébral a) [P. réf. au cerveau en tant qu'organe (cf. cerveau I A)] Dans la nature actuelle, les placentaires passent, cérébralement, avant les marsupiaux (TEILHARD DE CHARDIN, Le Phénomène humain, 1955, p. 157). b) [P. réf. au cerveau en tant que siège des facultés intellectuelles (cf. cerveau I B 1)] Il était malheureux qu'elle agisse sur moi seulement physiquement, et pas cérébralement (E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1893, p. 409). Il avait peu d'idées, il n'avait que des intuitions. Jamais un problème ne captivait cérébralement sa curiosité (R. MARTIN DU GARD, Notes sur André Gide, 1951, p. 1410). 1re attest. 1857 juin (MICHELET, Journal, t. 2, 1828-60, p. 333); de cérébral, suff. -ment2. Fréq. abs. littér. : 9. 2. Cérébralisme, subst. masc. a) Phonét., vx. Caractère propre aux phonèmes cérébraux (cf. cérébral I C). Attesté ds Lar. 19e, Nouv. Lar. ill., GUÉRIN 1892. b) Synon. de intellectualisme. « Cette jeune école, on pourrait l'appeler l'école du cérébralisme. Elle a par-dessus tout l'amour de la forme et de la nature ». (...) (O. Mirbeau (...) 29 juin 88) (L. LARCHEY, Dict. hist. d'arg., Nouv. Suppl., 1889, p. 50). Irrationalisme bergsonien, cérébralisme éleuthérien, chacun exploite l'une des tendances contradictoires d'un peuple nomade et cahoté (MASSIS, Jugements, 1924, p. 227). 1res attest. a) 1867 gramm. (Lar. 19e), b) 1888, 29 juin (O. Mirbeau ds le Figaro, cité par L. LARCHEY, loc. cit.; de cérébral, suff. -isme. Fréq. abs. littér. : 1.

cérébral, ale, aux [seʀebʀal, o] adj.
ÉTYM. Av. 1615; du lat. cerebrum « cerveau ». → Cerveau.
1 Anat. et cour. Qui a rapport au cerveau. || Structure cérébrale. || Artère cérébrale antérieure, artère cérébrale postérieure, appelées aussi les cérébrales. || Nerfs cérébraux. || Hémisphères cérébraux. || Lobes cérébraux. || Cortex cérébral.Chirurgie cérébrale.
Pathol., méd. Qui provient d'une lésion du cerveau. || Troubles cérébraux : troubles de l'intelligence ( Aliénation), de la sensibilité et de la motilité ( Aphasie, paralysie), etc. || Arrêt des fonctions cérébrales. Apoplexie. || Congestion cérébrale. || Anémie cérébrale. || Hémorragie cérébrale. || Ramollissement cérébral. || Fièvre cérébrale ( Méningite). || Tumeurs cérébrales.Localisations cérébrales : localisation des fonctions à l'intérieur du cortex cérébral.
Phonét. (1838). || Phonèmes cérébraux, que leur articulation situe entre les palatales et les vélaires (→ Cérébralisation).
2 (1825). Cour. Relatif à l'esprit, aux idées, à l'intellect. Intellectuel. || Travail cérébral. || Faculté, supériorité cérébrale. || Vie cérébrale. || Surmenage, épuisement cérébral.
1 (…) l'encombrement de la tête humaine, la multiplicité et la contradiction des doctrines, l'excès de la vie cérébrale, les habitudes sédentaires (…)
Taine, Philosophie de l'art, t. II, IV, II, III, p. 159.
2 Cette horreur d'agir s'explique par l'excès du travail cérébral qui, trop poussé, isole l'homme au milieu des réalités.
Paul Bourget, le Disciple, IV, p. 97.
3 (Personnes). Qui vit surtout par la pensée, par l'esprit. || Il est trop cérébral. Intellectuel.(Choses psychiques). || Amour cérébral, intellectuel (opposé à passionné ou sensuel).
3 Sans doute était-il réellement plus cérébral que sensuel (…)
Louis Madelin, Hist. du Consulat et de l'Empire, l'Ascension de Bonaparte, II, p. 25.
N. || C'est un cérébral. || Elle est mathématicienne, mais ce n'est pas seulement une cérébrale.
4 Ozy disait, en parlant de la pauvreté des moyens amoureux de deux illustres hommes, qui l'avaient aimée : « Ce sont, vous savez, des cérébraux ! »
Ed. et J. de Goncourt, Journal, 28 janv. 1885.
DÉR. Cérébralement, cérébralisation, cérébraliste, cérébralité.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • cerebral — CEREBRÁL, Ă, cerebrali, le adj. 1. Care aparţine creierului, privitor la creier şi la funcţiile lui. 2. Intelectual, raţional, mintal. Activitate cerebrală. 3. (Despre oameni; adesea substantivat) Care se conduce (uneori exagerând) numai după… …   Dicționar Român

  • cerebral — adjetivo 1. Del cerebro: actividad cerebral. circunvolución* cerebral. conmoción* cerebral. embolia cerebral. hemorragia cerebral. infarto cerebral. adjetivo,sustantivo masculino y femenino 1. Que actúa con inteligencia y sentido común, sin tener …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • cerebral — 1. adj. Perteneciente o relativo al cerebro. 2. Intelectual, en oposición a emocional, apasionado, vital, etc. Apl. a pers., u. t. c. s.) 3. Fon. cacuminal. ☛ V. circunvolución cerebral, conmoción cerebral, corteza cerebral, hemisferio cerebral,… …   Diccionario de la lengua española

  • cerebral — 1816, pertaining to the brain, from Fr. cérébral (16c.), from L. cerebrum the brain (also the understanding ), from PIE *keres , from root *ker top of the head. Meaning intellectual, clever is from 1929. Cerebral palsy identified 1860 by English… …   Etymology dictionary

  • Cerebral — may refer to: Cerebrum, part of the vertebrate central nervous system Retroflex consonant, also referred to as a cerebral consonant, a type of consonant sound used in some languages See also All pages with titles containing Cerebral This disambig …   Wikipedia

  • Cerebral — Cer e*bral, a. [L. cerebrum brain; akin to Gr. ka ra head: cf. F. c[ e]r[ e]bral. See {Cheer}.] (Anat.) Of or pertaining to the cerebrum. [1913 Webster] {Cerebral apoplexy}. See under {Apoplexy}. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • cerebral — relativo al cerebro; perteneciente al cerebro Diccionario ilustrado de Términos Médicos.. Alvaro Galiano. 2010. cerebral Relativo o perteneciente al cerebro. Diccionario Mosby Medicina, Enfermería y Ciencias de la Salud, Ediciones H …   Diccionario médico

  • cérébral — cérébral, ale (sé ré bral, bra l ) adj. 1°   Terme d anatomie. Qui appartient au cerveau. Artères cérébrales. Nerfs cérébraux. 2°   Terme de médecine. Qui affecte le cerveau. Maladies cérébrales. Symptômes cérébraux. Fièvre cérébrale, terme vague …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • cérébral — cérébral, e n. Intellectuel, penseur : C est un cérébral …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • cerebral — [ser′ə brəl, sə rē′brəl] adj. [Fr cérébral < L cerebrum: see CEREBELLUM] 1. of the brain or the cerebrum 2. of, appealing to, or conceived by the intellect rather than the emotions; intellectual 3. Phonet. CACUMINAL n. Phonet. a cacuminal… …   English World dictionary